Comment utiliser l’illustration dans un contexte professionnel ?

L’illustration peut s’utiliser de bien des façons pour une communication professionnelle. Comme pour la photographie, il existe plusieurs types d’illustrations qui correspondent à des champs d’application distincts. Autrement dit, chaque domaine professionnel va avoir une affinité particulière pour un type d’illustration particulier. Examinons de plus près le domaine scientifique, la presse et enfin les magazines d’entreprises.

Ne manquez plus jamais nos prochains articles et analyses !

Rendre accessible des données techniques

Utiliser l’illustration pour traiter des sujets scientifiques et médicaux

L’illustrateur scientifique a pour lourde tâche d’apporter des solutions visuelles à des sujets relevant des domaines de la science et de la médecine. L’objectif de l’illustration scientifique est d’être à la fois didactique et attractive aux yeux de la cible. De ce fait, elle se doit d’être la plus précise et la plus fidèle possible à la réalité. Ce type d’illustrations est utilisé dans des domaines très variés :

  • la presse (articles scientifiques, presse spécialisée),
  • l’édition (livres spécialisés, supports de vulgarisation),
  • l’éducation (fiches pédagogiques, manuels scolaires),
  • la communication (entreprise pharmaceutique, laboratoires).

L’illustration au secours du schéma technique

Il est des situations où l’illustration est la seule manière d’exprimer efficacement une information. On peut évoquer le cas de la notice de montage (du simple jeu de construction au meuble en kit le plus trapu). Le dessin devient alors un support explicatif essentiel dans la bonne compréhension des instructions.

Enfin, l’illustration se révèle être un support de vulgarisation de choix. En effet, dans le cas où l’on souhaite expliquer un concept complexe avec un vocabulaire technique à un public profane, un schéma explicatif vaut parfois mieux que des mots. Loin d’être simpliste, il facilite la diffusion à un large public des informations synthétiques et essentielles.

Nous avons illustré le processus industriel de la création d'hydrogène au moyen de la biomasse au moyen d'un GIF.

Le cas de l’illustration dans la presse

Le dessin satirique

Lorsqu’on parle d’illustration de presse, on pense très souvent au dessin satirique et humoristique que l’on trouve dans les journaux d’actualités. L’image réalisée donne une représentation parodique d’un événement et en présente une vision critique, souvent virulente. Elle se place ainsi au même niveau que le texte, puisqu’elle commente le fait d’actualité autant que ce dernier le fait.

Utiliser l’illustration pour mettre en scène du texte

Cependant, il ne s’agit pas là de la seule utilisation que la presse fait de l’illustration. En effet, selon le style de dessin, on peut faire varier le ton de son article, en définir « l’ambiance » générale. Loin d’être décoratif, il amène une respiration dans la maquette et donc dans la lecture. L’illustration peut aussi servir à souligner un point de l’article, une scène ou une donnée chiffrée, afin d’en rendre la lecture plus dynamique.

L’illustration éditoriale

Nous l’avons vu précédemment, l’illustration peut servir à affirmer l’identité de marque d’une entreprise. Cela fonctionne aussi pour un support éditorial. Donner une place prépondérante au dessin plutôt qu’à la photographie, pour de tels supports, cela relève d’un choix artistique très marqué.

C’est ce que nous avons fait pour le numéro 1 du Global Rhetor Chronicle. Dans ce vrai-faux magazine de 98 pages, nous avons remplacé les photos des ouvertures de rubriques par des illustrations en pleine page. Aujourd’hui introuvable dans sa version papier sauf chez nos sympathiques prospects et nos excellents clients, nous consentons toutefois à vous adresser un exemplaire PDF en échange de votre adresse mail professionnelle dans le bloc « newsletter » disponible plus haut. Une excellente affaire…

Illustrer un rapport annuel

Toutefois, l’illustration n’est pas réservée qu’à la presse. Elle peut également s’inviter dans la presse d’entreprise. C’est le cas du rapport annuel de la MIF. L’illustration, ici sous la forme de pictogrammes, reste en retrait vis-à-vis du texte, mais sa permanence crée un fil rouge tout au long du support. Ces pictogrammes jouent plusieurs rôles dans ce document professionnel :

  • esthétique, quant à la manière d’enluminures modernes, habillent les pages.
  • graphique, s’ils sont utilisés dans les infographies afin de les mettre en scène,
  • informatif enfin, lorsqu’ils mettent en lumière des données clés du texte.

Animer son livre blanc

L’illustration peut également venir en support à une narration. En effet, accompagner un texte par un même système illustratif tout du long crée une cohérence visuelle facilitant la lecture de ce dernier. Un bon exemple de cela est le livre blanc que nous avons réalisé pour Activeo sur l’intelligence émotionnelle dans l’expérience client. Nous avons volontairement choisi un style graphique épuré et abstrait, afin de mettre en image des situations dans lesquelles la cible, ici d’autres entreprises, puisse se reconnaître. En termes de stratégie de communication, on peut alors parler d’une approche didactique.