Tribulations actives

Comment j’ai fini mon deuxième mois au Mans

La température a drastiquement chuté, les pulls sont de sorties et le chauffage est rallumé : pas de doutes, l’hiver vient (en automne, y a plus de saisons ma bonne dame) ! Au-delà des considérations météorologiques et climatiques, c’est surtout un deuxième mois qui s’achève au Mans pour votre serviteur. Le tout, tenez-vous bien, sans que ne soit mis fin à ma période d’essai. La preuve que j’avais tort, début septembre, lorsque je vous révélais qu’avoir une prose tranchante était la garantie de vous attirer des ennuis. 

Ces deux mois ne furent pas toujours de tout repos, mais le challenge de l’entrée dans la vie active semble être un succès. Tel Orphée descendant aux enfers pour endormir Cerbère, j’ai réussi à venir à bout des musiques d’attentes de la CPAM pour officialiser mon rattachement à la sécurité sociale. Un dénouement plus heureux que celui réservé au plus célèbre harpiste de la mythologie grecque lors de son escapade sur les rives du Styx. Force est de le reconnaître, toute perfectible qu’elle soit, l’administration française demeure tout de même plus accommodante que Charon. 

Bored employee on the phone, isolated on white

L’introduction du Printemps des Quatre Saisons de Vivaldi tente de faire raccrocher le vaillant Gérard…

Outre ces considérations typiques d’un phobique administratif, le verdict sur Le Mans est sans appel : la ville vaut le détour. Passer tous les jours devant la cathédrale Saint-Julien, édifice unique dans l’Ouest, n’est franchement pas désagréable ; la proximité avec la capitale est un plus indéniable et le centre-ville offre de toute manière tout le confort d’une agglomération d’importance. Bien sûr, les esprits chafouins trouvent toujours à redire sur leur lieu de domicile. Mais ma courte expérience m’ayant amené à emménager dans cinq villes différentes, je peux vous révéler un secret : ça n’est pas forcément mieux ailleurs.

C’est donc sur ces sages paroles que je termine mon deuxième mois chez Rhêtorikê, fin prêt à entamer la dernière ligne droite vers l’obtention définitive de ma place au sein de la R-Team. 😎

#copywriting #storytelling #rhetorike

Catégories :Tribulations actives